les dessins prennent vie, difficile, étonnante la création

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

la-vieille-Y.jpgEtonnants, la route, le temps qui se grise, les mots qui s'enflamment. Etonnants les jours qui passent, les formes qui paraissent, les rêves qui se réalisent. Etonnants les dessins qui prennent vie, les mots écrits enfin prononcés.
Difficiles, la recherche et le temps qui presse. Difficile la solitude de la création. Difficiles les jours qui passent à un rythme qu'on ne sait arrêter. Difficile de ne pas pouvoir être là en même temps qu'on est ici.
Peur de demain, joie de demain. Regard au présent, pas de futur, regard au passé, le temps ne s'arrête pas.
Etonnante la course des jours difficiles. Difficiles les jours dans la course étonnante... Il est temps de se concentrer. Les mots manquent, le sable du temps coulé...
Les couleurs de Soutine, au moment de la construction dans la mémoire ressurgissent et toujours derrière les yeux des vieilles paraissent, ; avec un voile sur la tête, telle la grand-mère sicilienne habillée de noire. Sicilienne, avec un nom pareil, t'en es sûr, ta grand-mère ?
Opaque le sens. Chercher derrière les premiers gestes, il ne se trouve pas si facilement, si on pense un instant l'avoir saisi, alors, l'instant d'après, telle l'anguille, glissant, s'échappe...
La chambre (de Zette) à J-? je ne compte pas, je sais que le temps se réduit. Tous les jours une tache nouvelle, une articulation ici, une couche de peinture là, une marionnette. Tous les jours continuer, ne pas s'arrêter, ne pas baisser les bras, et rire aussi en pensant, nous n'irons pas à avignon, nous n'irons pas à aurillac, nous serons là où nous devons être, au plus près... Comprenne qui pourra...
PS : dans le juke box du haut, une vidéo des premiers pas de Zette de jardin...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article