répétitions ouvertes au public, de l'idée à la réalité...

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

Après les derniers articles publiés, samedi nous avons pris la route de Marles-les-Mines.  Une semaine sans retour vers Lille, et la nuit entre auberge et hôtel dormant, pour le lendemain  travailler plus, perdre moins de temps sur la route, mieux nous concentrer.

Voila pour les raisons de mon silence. Construire un spectacle et montrer des marionnettes, s'éloigner de la ville et s'immerger dans la chambre (de Zette), dans le Théâtre de marionnettes itinérant.

lolita1.jpgDe longue date,  je crois en avoir déjà parlé ici, nous avons imaginé des temps, pendant cette résidence de création, qui nous permettent, temps de rencontres, de lectures, de répétitions ouvertes, de confronter nos choix au public.
Aujourd'hui dans la salle, une trentaine de personne assistait à ce que, dans nos documents de communication,  nous avions nommé "répétition publique". Le public donc, parents accompagnés de leurs enfants, quelques personnes agées, groupe venu de la maison pour tous de Marles accompagné de Cali sa responsable et une de nos partenaires, le public donc, au cours de cette séance,  cette dernière séance de la semaine, même si elle était fatiguante avec sa durée d'une heure trente environ, le public donc a réussi à me faire oublier certains de mes doutes et a fini de me conforter dans mes choix....  actuels... Demain, ayant refermé cet intermède ouvert au public, nous reprendrons le travail de laboratoire, renforcés (je le sais) par cette confrontation..

Peut-être découvrirais-je de nouveaux doutes, peut-être m'emporteront les questions, les imaginaires faussés et dans leur armada de confiances disparues me lasserais-je embarquer ? 
Mais demain est un autre jour... 
Et puis, jamais futur n'est sur tant qu'il n'est passé...

Et samedi, lorsque nous repartirons de Marles je verrai, regardant les paysages passer,  si l'objectif que je nous avais fixé,  partir de Marles seulement une fois "la trame de la forme de jardin sortie, est atteint...

Pour l'instant, en terminant ici, je vais profiter de la chambre d'hôtel ; et ce soir, un peu plus confortable que les précédentes et  que nous nous sommes accordés pour avoir une connexion, profitant du confort, malgré la connexion, je vais lire les journaux de papier...

Commenter cet article