Encore trois représentations de "Les Aventures de Germain Lenain" ,avant notre retour à "la chambre"

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

FannyValenc.jpgLa semaine thématique que nous avons organisé avec La Porte du Hainaut et avec le soutien de l'Etat et du Conseil Régional, dans le cadre de Nos Quartiers d'été, s'est  cloturée hier. 
Environ 70 enfants venant de 6 Villes de l'agglomération se sont retrouvés sur le site Minier de Wallers Arremberg. En tout, une centaine de personnes, serrées sur nos bancs étaient là. Dans une grande salle (poussiéreuse) nous avons monté le castelet.  Le site minier est un lieu magique et impressionnant, mémoire noire et tragique de la Mine. Des fantômes de vies laborieuses pleines de joies et de douleurs traînent partout.
Dans le castelet, Les groupes d''enfants se sont succédés pour  montrer aux autres leurs trames.  Ils étaient tendus, avaient peur, éprouvaient le  "trac" de "l'avant-représentation", ressentaient le vide de "l'après-représentation"...
Pour nous qui les entourions, nous tentions de courrir de part et d'autres pour tenir le  rythme  ;  montage au pas de course,  tirage au sort de l'ordre de passage, successions de groupes, vaines tentatives d'amplification...
Depuis hier, après deux jours difficiles qui me donnaient l'impression que je ne finirais pas la tournée, je sens le deuxième souffle arriver, ce sentriment que la fatigue est dépassée, que les muscles et le cerveau pourront encore continuer d'être sollicités pour avancer, avancer, avancer...
Cette semaine, mercredi, nous finirons la tournée de "Les aventures de Germain Lenain". Vendredi nous embrayons à Wingles sur la première représentation de "La chambre (de Zette)".
Quand je regarde en arrière, la résidence de création et les avants premières à Marles-les-Mines, me semblent lointaines pourtant, elle sont à moins de trente jours... de notre présent.
2007, année pendant laquelle le temps s'est accéléré...
Depuis le début de 2007, après chaque étape, n'ayant pas le temps de me consacrer à un bilan intermédiaire, je passe à une nouvelle sans prendre de distance ; oui, depuis le début de l'année, les actions s'enchaînent sans que je donne corps à la distance.
Hier à Wallers, en fin de séance de restitution, j'ai du présenter notre action à des journalistes ; c'était une étape d'un voyage de presse organisé par Nos Quartiers d'été.  Ma mémoire et ma réactivité me font défaut ; je savais qu'ils passeraient, et pourtant je n'avais aucun dossier de presse à leur donner. Et même si je leur ai demandé de se présenter, ma mémoire n'en a rien conservé...
Dernière nouvelle d'une semaine étrange, après une semaine pleine de soleil et de chaleur, hier alors que nous devions remonter le castelet, le temps s'est gâté....
Le Théâtre de marionnettes itinérant attirerait-t-il la pluie ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article