marionnettes sous la pluie

Publié le par Dorothée Saint-Maxent

zette-et-do.jpgEt voilà, c'est fini pour l'été 2007... Dimanche avait lieu notre fête de clôture de la tournée d'été; c'était à Marles-les-Mines, sur la cité du Rond-point en partenariat avec l'AEP Millenium... On s'était donné rendez-vous le matin vers 10H00 pour décider si on s'installait en intérieur ou en extérieur. Le site extérieur était chouette et un bon boulot de sensibilisation avait été fait auprès des habitants de la cité. La salle de repli, quant à elle, n'était pas situé sur cette même cité  mais plutôt vers le centre ville. En repliant, on risquait de perdre le public de la cité du rond-point et ça, on voulait pas ! Alors on a décidé de courrir le risque de l'extérieur... On a donc commencé à monter le castelet, les bancs, les tonnelles, les jeux anciens, la buvette, etc... Ce temps de montage s'est fait sans une goutte de pluie, on était plutôt confiant ! A 14H45, G. Arthur a fait sa balance avec son Orgue de Barbarie, puis on a regardé le site, vérifié que tout était en place pour l'ouverture au public prévu à 15H... L'espace était agréable, il n' y avait plus qu'à... Quand soudain, en 1/4 de seconde, le ciel s'obscurcit, le vent se lève, le tonnerre gronde et la pluie torentielle tombe, tombe, tombe,tombe... Et moi, à cet instant j'ai envie de hurler !! La représentation est forte compromise, le castelet est trempé, les tonnelles s'éffondrent les unes après les autres, été pourri... Heureusement, on a réorganisé quelques activités dans le local du Millénium (trop petit pour servir de repli pour le castelet) et le public présent (eh oui les habitants sont quand même venus !) a pu s'initier au tennis de table, jouer aux jeux anciens (grenouille, billard japonnais, jeu de palets, etc...), chanter autour de l'orgue de barbarie, et même profiter d'une trop rare éclaircie pour s'initier aux cerfs-volants... Et puis une fête de clôture de la tournée d'été du théâtre de marionnettes itinérant sans marionnettes ne me semblait pas tout à fait adequat ! Alors, hop, en deux temps, trois mouvements, j'installe une façade avec 2 pieds de micro, une barre et un tissu noir, je sors Zette de sa malle et improvise un moment d'échange avec le public. Ensuite, Chloé et Teddy, qui ont suivi le stage les jours précédents, prennent la place et présentent le résultat d'une improvisation dirigée menée au cours du stage. Ce petit rien marionnettique donnant envie  à certains spectateurs d'essayer, nous terminons l'après-midi par un "Atelier découverte" improvisé... Certes le programme prévu n'a pas été mené dans sa globalité mais nous avons quand même réussi à passer un après-midi presque agréable malgré la pluie !
Mais terminer de cette façon  reste, pour moi, frustrant...

Commenter cet article