des raisons du silence des Mille et une vies

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

train2.jpgQuelle autres raisons pour justifier le silence que le travail, la maladie, la fatigue, l'absence de temps. Vous me direz, tu te répètes alors je ne dis rien, je le dirais plus trard, je le dirais autrement.
Cette semaine donc de nombreux ateliers ont démarrés, en général une première séance qui consistait en une première rencontre... Mardi matin, partant tôt de Lille, nous sommes allés à Marles-les-Mines, travailler quelques heures et préparer le matériel pour les ateliers des jours suivants. Puis nous avons repris la route vers Douai. Une Exploration marionnettique dont j'avais déjà parlé ici, pprojet qui tient à coeur et qui démarrait ce mardi. De 13H à 15H30 rencontre avec les 6 enfants de l'IMA et  les 6 Collègiens... Mardi, nous
rencontrions les enfants, nous leur expliquions les techniques que nous allons aborder, nous manipulions les objets et les laissions toucher les objets...Etrange séance, de laquelle on essaiera de reparler plus longuement ici ou sur le blog présentant cette action. Oui étrange séance, face aux enfants de l'IMA, je ne savais plus comment faire passer mon savoir... Séance d'observation mutuelle, je regardais les enfants s'approprier mes objets dans des exercices ludiques de manipulation proposés par Dorothée. La séance est passé très vite. Après la séance nous avons pris le temps d'une discussion avec Yann et Christine (les enseignants) et nous nous sommes remis sur la route. Plein de cette émotion si particulière, nous devions déjà passer à autre chose.
A Wingles mardi  de 17H à 19H démarraient deux ateliers (encore une fois séance de présentation), moi dans une salle avec des enfants dans le cadre du PRE , dorothée dans une autre pour l'atelier tous publics (il reste encore des places pour tous renseignements appeler Dorothée au 06 09 76 95 26 ou le Service Culturel de Wingles au 03 21 40 98 93 )... Après ces premières rencontres nous avons repris la route pour LILLE au r
etour nous étions vidés...  Mercredi pendant que je me consacrais à la réécriture du texte en fonction des décors que François nous a livré, Dorothée elle, partait sur les routes de la porte du Hainaut et, le matin à Maulde, l'après-midi à Avesnes-le-Sec animait la première séance des ces ateliers. La aussi il reste des places disponibles, renseignements et inscription auprès du Service Culturel de la Porte du Hainaut au 03 27 09 92 27
Il nous restait donc pour le travail de création lundi, jeudi et vendredi. Un jeudi tronqué par une réunion de bilan NQE et normalement le démarrage d'un atelier à Marles-les-Mines. Pour ce dernier atelier, n'ayant eu aucune inscription préalable, Dorothée s'est déplacée jusque la salle de l'AEP MILLENIUM pour vérifier que des gens n'y venaient pas spontanément. Comme elle ne trouvait personne sur place nous l'avons décalé et il démarrera en janvier. Nous allons nous servir des actions mises en place pendant la résidence à Marles-les-Mines (interventions en milieu scolaire, avant-premières...) pour sensibiliser le public et l'inviter à des réunions d'information. Vendredi nous avons pu tester le texte transformé.... C'était une semaine ou nous rentrions tous les soirs à LILLE et le temps passé sur la route, les kilomètres parcourus ne réduisent pas la fat
igue ressenti. Dès dimanche nous repartons à Marles-Les-Mines mais cela sera une semaine ou nous dormirons sur site pour pouvoir répéter la nuit parce que à force nous constatons que les journées sont trop courtes...
Quoi qu'il en soit,  la création avance, les textes ont commencé d'être transformés et nous travaillons scène à scène. Pour l'instant j'ai pris le parti de ne pas travailler les transitions, et jusque maintenant tout semble bien se présenter. Vendredi nous avons commencé de travailler la scène du train avec son texte réécrit, j'en mettrais un extrait vidéo plus tard. Et même si parfois je me dis que nous n'y arriverons pas, je nous sens trop embarqué pour nous laisser démoraliser par la fatigue, la surcharge, la maladie...
Voilà les mots que je peux poser ce samedi, pas beaucoup, mais c'est toujours mieux que rien...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valentin 07/11/2009 12:40


J'ai reçu ton courrier et je te souhaite un bon voyage dans les villes.