Théâtre de marionnettes itinérant reprendra bientôt les routes

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

DSCF4726.JPGVite tracés les mots. Les avants première arrivent, le temps de répétition se réduit. Vingt jours et La chambre (de Zette) en création c'est fini. Théâtre de marionnettes itinérant autrement nommé castelet, bancs et marionnettes dans leurs cantines rangées reprendront la route. C'est fini et c'est là que ça commence. La forme de création que nous avons voulue étendue dans le temps veut cela. Le doute nous envahi raisonnablement. La version jardin qui a tourné cet été nous a rassurée sur l'impact que peuvent avoir personnages, formes et contenus sur le public. Ce qui est plus difficile a gérer mais, j'en ai déjà parlé ici, c'est notre investissement sur tous les fronts. Nous n'avons pu réserver un écrin temporel dans lequel nous nous serions concentrés sur la création ; mais, c'est aussi cela le coeur de notre projet de structure, de compagnie ; ne pas se déconnecter du réel, ne pas déconnecter la création de son environnement. 
Vingt jours et nous donnerons à voir cette forme de salle, vingt jour et ça commence. Ce sera la deuxième étape de la création de la forme de salle, rencontre avec le public et transformation dans les représentations jusqu'à ce que nous soyons satisfaits.
Pour les jours qui viennent, des inconnues persistent que nous essayons de réduire. Jour après jour. Morceau après morceau, scène après scène, transition après transition. Travaillant les détails, posant les rideaux, finissant les objets, peignant les décors, commençant de traiter l'environnement sonore, nous avançons vers la forme que nous donnerons à voir.  Ironie du sort, ma plus grande difficulté est d'apprendre le texte que j'ai écrit. J'ai le sentiment que mon cerveau n'arrive pas à traiter ces informations complémentaires, qu'il est plein, n'en veut plus, qu'il faut que je trouve la clé de démarrage ; c'est peut-être le courage qui manque. ..
Aujourd'hui après une réunion en région, nous reprendrons la route pour Marles-les-Mines. Nous emmenons avec nous Matthieu à qui, dans l'urgence j'ai proposé de travailler sur le son, la musicalité entre rêve et réalité, de ce spectacle. Matthieu avait travaillé avec Guillaume sur la musique de Seul(s). Journée de rencontre, on verra bien s'il arrive à s'immerger dans l'univers de Zette. Dans le juke-box, en haut de page, j'ai mis de nouveaux extraits de répétition, elles remontent à plus d'une semaine, le temps m'a manqué pour faire mieux. Voilà pour aujourd'hui, mieux demain ?

Commenter cet article