"nous", un ensemble humain qui s'éffondre ?

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

DSCF4360.JPGEn parallèle des plaisirs ressentis, dans la tournée et la mise en oeuvre de nos actions, dans une part de mon être grandit aussi  un regard effrayé sur le monde, le pays, la région, la ville, le quartier, l'homme.  Manipulateur je devrais être heureux de voir la manipulation élevée au rang de sport national... L'absence de confiance, les vies désespérées, les verrous se multiplient et deviennent l'usage. Dans ce monde là, les idéaux disparaissent. Fol celui voudrait contrer la marche folle du temps ? Idéaux !  Idéalistes ! C'est ce qu'on dit à ceux qui osent encore croire, un autre monde possible. Nous devrions accepter que le notre, oui, celui du jour, est un monde d'images, de panneaux publicitaire, de communication... La communication prend le pas sur la parole, l'échange...
Ici et là, chaînes de télévision, radios, journaux, nous donnent à entendre des  points de vue qui (semble-t-il) s'affrontent pour mieux faire passer une idée unique. Monde de faux débats et d'information faussée, dans lequel je devrais avancer sans regarder la machine se déglinguer ? Oeillère, oeillère... homme toujours renvoyant  la faute sur l'autre plutôt que de poser le problème (sans en chercher l'auteur, cela ne sert à rien) et d'y trouver solutions....  Faux débats, fauteurs de troubles, le doigt montre le suspect ; la ville dit que c'est l'Etat, l'Etat dit que c'est l'autre, et moi je pense et je dénonce mon voisin. Alors, tous les regards se tournent vers celui la désigné, et coupable il est emmené...
Déplacement de populations gênantes des quartiers vers d'autres périphéries, renvoi dans leurs  pays d'hommes, de femmes, d'enfants sans papier, contrôles policiers. Argent comme moteur, consommation reine ; que vont devenir les échanges, troc et autres outils humains sans contrepartie financière ? Quantifier, valoriser, boursicoter... ne reste que ça ? ne restera que ça ? "Nous", n'est plus rien, "nous", ne représente plus rien, ne veut plus rien dire ? "Nous", serait devenu un ensemble humain qui s'effondre ?

Publié dans Point de vue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article