pas de mots-voeux... aujourd'hui...

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

undefinedCa y est, passée l'année 2007, une nouvelle commence...
En 2008 nous reprenons là où nous nous sommes arrêtés.
Les mots aussi vont reprendre.
Lentement je retrouverai le fil.
Mais en attendant,
ce lundi retrouvant bureau et toutes les déclarations de début d'année
(ou de fin, selon qu'on les regarde de là ou d'ici), 
je veux ici essayer de déposer les premiers mots...
Pour les mots habituels de début d'année, mots dits mots-voeux, je me demande comment les formuler dans le monde qui nous entoure ?-
Peut-être me faudrait-il oublier le présent et me lancer dans un laius sur le travail la santé et l'amour ?
Lecteur d'un jour ou habitué, que te dire, quelle phrase qui, n'oubliant pas dit ? Je dois t'avouer que cette pensée me tarraude depuis quelques jours, sept peut-être...
Encore remettre à demain ? Pas pour aujourd'hui ? Non, pas aujourd'hui que je les écrirai ces voeux, ces mots la ; pas aujourd'hui que j'organiserai mes pensées et que j'en...
Aujourd'hui est un mauvais jour. Mauvaise nuit, voiture en panne, téléphone portable en rade depuis une semaine, arrivé au bureau j'ai découvert la chaudière crachant ses eaux. Sol trempé avec tout ce qui s'y trouve. Locaux mal rangés, tout ce qui le dernier jour a été déposé à la va vite, dernier déchargement harrassé, doit être rangé.
Oui, mauvais jour pour les mots-voeux ; mauvais jour, d'abord éponger. Puis jeter, jeter et encore jeter. Marionnettes trempées, cartons trempés...Bon jour pour jeter.
Pas de gros dégats mais toute la matinée, s'est déroulée autrement que ce que j'avais imaginé...
Dix sacs poubelles de 50 litres plus loin...
Esprit perdu, divague et dit non aux mots voeux et en même temps imagine qu'il faut en finir pour qu'après ça passe à autre chose.
Je me lance :
Je vous souhaite une année fleur et humaine,
Je vous souhaite des sourires,
Je vous souhaite de la joie et de l'enfance,
Je vous souhaite de trouver au bout du chemin ce que vous y êtes venu chercher
Je vous souhaite
de la décroissance heureuse...
Et pour nous, marionnettes, objets, ombres (et c'est reparti pour une liste longue et non exhaustive...), manipulateurs, castelet, itinérants, homme et femme des Mille et une vies, nous donc, vous souhaitons (et après, promis ça parle d'autre chose),  une année pleine d'humanité...
Voilà, nous y somme, c'est fait, après est arrivé, les mots sont posés, mais pour les mots de l'après c'est pas pour aujourd'hui.

Publié dans Autre inclassable

Commenter cet article