ouverture de Les Aventures de Germain Lenain, comment ça commence les marionnettes en jardin

Publié le par Fabrice Levy-Hadida- Théâtre marionnettes- manipulant - Cie Les Mille et Une Vies

Scène 1 improvisation écrite , comment Les Aventures de Germain Lenain commence, recommence...

Le manipulant et le public (Entretenant complice, à force d'oeillades et autres grimaces, une relation avec certains des spectateurs)

Le manipulant : Il entre, regarde le public puis sort. Il entre à nouveau une tonalité lointaine, voix faible excusez moi, mais... je veux vous dire, (bafouille, silence,) le spectacle est annulé,( silence, il sourit, fait volte face et reprend, un peu plus fort), ah non ce n'est pas ça, ce n'est pas bon, je recommence, (il fait mine de sortir, puis très vite revient, voix différente) le spectacle de marionnette est annulé (imaginez le silence, le manipulant baisse la tête, silence, lève la tête regarde le public) en général...vous savez, la réaction c'est autrement, je veux dire ce n'est pas bon, je recommence, ce n ‘est pas bon, (il fait mine de sortir, revient regarde les spectateurs, voix enjouée, voix différente) le spectacle de marionnette est annulé (réaction du public), ah, c'est mieux mais ce n'est pas encore tout à fait ça, je recommence (et tant que la réaction n'atteint pas un certain paroxysme, le manipulant continue faisant mine de sortir, revenant et changeant de voix, mimant la joie, la déception, de voix différente en voix différente il continue) le spectacle de marionnettes est annulé, ce n'est pas bon je recommence... (il continue, manipulant, jusqu'à ce que le public lui donne des OH et des AH à sa guise. Puis une fois satisfait, il reprendra, voix de normalité fatigué) non vous comprenez j'suis fatigué , tellement fatigué que je meurs, je suis fatigué à en mourrir, vous comprenez (il mime une chute -vous entendez le rire des enfants ?- alors, se relevant il dit) ça c'est l'humanité, moi je vous dis que je suis fatigué, que je suis même tout prêt de mourir et vous vous riez (d'autres rires fusent) et puis j ‘ai pas envie, non, vraiement pas envie...

En plus,  je sais que ce que je vais vous montrer ne va pas vous plaire, et puis la vie est moche et mes marionnettes aussi, non, sérieusement vous voulez voir un spectacle de marionnettes (entendez dans vos inconscients le « oui » du chœur antique enfantins) c'est pour les petits les spectacles de marionnettes, vous ne préféreriez pas un spectacle de clown (entendez le « oui » des contestataires de la voie unique du chœur enfantin), vous préfèreriez un spectacle de clown, eh ben j'suis pas clown alors le spectacle de marionnettes est annulé (entendez dans le chœur la confusion naître, imaginez l'impatience).... Bon d'accord... vous y tenez ? (entendez les réactions) à voir un spectacle de marionnettes moches (entendez les réactions) alors j'vais vous en faire un de spectacle ! (entendez les réactions de soulagement) Je vais vous faire un spectacle avec un début un milieu et une fin, tout en pif-paf, le spectacle, ça va commencer le spectacle et avant même que vous vous en soyez rendu compte, vous tapez dans vos mains et on s'dit au revoir....ça vous va comme ça ? (entendez le public outragé)... Un peu plus long alors (entendez les refus) ...Long comme il doit être et on s'arrête (voyez le soulagement du public) ben alors j'vais y aller (il va pour sortir mais revient immédiatement)
Vous me croyiez, (imaginbez le regard perdu du public) et bien vous voyez, vous avez eu tort, (entendez les quelques rires) il ne faut jamais croire ce que vous disent les hommes, parce que je ne vais pas y aller, j'irais demain, ou peut-être que je n'irais pas du tout, à moins que j'y aille tout de suite, bon j'y vais et on s'retrouve tout à l'heure (il sort et passe derrière la fenêtre du Théâtre de marionnettes Itinérant;  on entend déjà la Voix de Germain Lenain, imaginez le soulagement, la joie, le coeur est prêt à régir)

Cette ouverture improvisée, dure entre trois et sept minutes, selon que le manipulant soit fatigué, que le public soit d'humeur à jouer... Cette ouverture improvisée permet au manipulant de donner au public les clés de réaction et du Théâttre interractif dès le démarrage de la représentation...

Scène 2- Germain, le public et le manipulant


Germain : (dès que le manipulant est sorti la voix de Germain commence alors m^me que la  fenêtre est vide ) A chaque fois c'est pareil, j'y vais, j'y vais pas, j'y vais, j'y vais pas, j'y vais, j'y vais pas, et tout ça pour quoi ? Pour la m^me chhose (entrant) y aller, parce que à chaque fois c'est pareil, à la fin il y va, et moi pendant ce temps, j'attends, et quand j'attends, j'm'impatiente, et quand je m'impatiente, je deviens violent et quand j'deviens violent, il faut que je cogne, et ça aussi à chaque fois c'est pareil, il devrait le savoir, à force, il devrait me connaître, il devrait faire autrement mais ça change rien, il recommence alors moi aussi, j'recommence de plus belle, comme aujourd'hui, vous allez voir, vous voulez bien que le spectacle commence (entendez la réaction du public), vous voulez bien que je le cogne parec qu'il faut que je vous dise une chose je ne peux cogner le manipulateur qu'avec l'accord du public , vous voulmez bien que je le tape (écoutez les voix des enfants). Vous allez compter jusqu'à trois et après vous entendrez le bruit que ça fait un marionnettiste qu'on tape,  il aurait pu l'éviter, il l'a cherché, il m'a impatienté, allez comptez avec moi, UN (le public compte avec G jusque deux et le manipulant apparaît dans la fenêtre du castelet )...

Manipulant : Quoi vous comptez avec lui ? Vous savez qu'il va me taper et vous vous comptez avec lui ?.

Germain: (le coupant) Ne l'écoutez pas, on reprend et UN....(entendez le public commencer de compter)

Manipulant : (coupant Germain à son tour) Mais, mais c'est pas juste, à moi vous dites fais des marionnettes, et à lui, vous dites tapes lui dessus, mais vous êtes vraiment des hommes alors, des petits hommes mais des hommes ; on peut pas vous faire confiance... Maman m'avait dit que l'humanité était pas jolie mais là, c'est pire que tout....( il disparaît)

Germain : Maintenant ça suffit, UN, vous entendrez le bruit que ça fait, DEUX le spectacle pourra commencer et TROIS (Germain disparaît derrière le rideau et on entend des bruits de coups sur une echelle...et les voix de Geramain et Manipulant, les rires du public...)

Manipulant : aie aie, ça fait mal, arrête !!

Germain : Tu feras attention la prochaine fois ?

Manipulant : Je ferais attention la prochaine fois !

Germain : (Revenant danbs la fenêtre) Tu ne feras pas attendre la prochaine fois en faisant ton cabotin ?

Manipulant (petite voix): Je ne te ferais pas attendre la prochaine fois en faisant mon cabotin !

Germain : Ca fait du bien, vous comprenez, c'est pas que je sois méchant mais cette fois je crois qu'il a compris

Voix de M : Dans tes rêves

( G disparaît derrière on entend les bruits sourds de coups .et Germain rappelant à Manipulant les règles du spectacle en cours et la nécessité de lui laisser l'affiche...)

Germain : (revenant) Voilà, ça fait du bien par où ça passe, c'est pas que je sois violent  de nature mais ça fait du bien...Et puis,  je dois aussi vous avouer qu'avec le temps et les représentations, ma patience s'est érodée et qu'envers l'humain j'ai de moins en moins....(la voix de Gaston interrompt son débit)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article