Maison d'arrêt de Loos

Publié le par Cie Les Mille et une Vies, Fabrice

j'vais commencer aujourd'hui a retranscrire mes notes et impressions sur l'opération qu'on mène en Maison d'Arrêt de Loos.

Exploration marionnettique, ça a commencé le 4 juillet par une représentation de "Les Aventures de Germain Lenain" devant une cinquantaine de détenus. La Salle polyvalente  a une accoustique infecte et sa chaleur est crasse.

La Maison d'arrêt fête ses cent ans....

Il fait chaud et il a fallu du temps pour amener le Théâtre de marionnettes itinérant jusque là. Envoi préalable d'une liste détaillée du matériel, de la carte grise de véhicule, évidemment identité des acteurs, contrôle serré à l'entrée, à chaque passage, chaque porte. Détail cocasse, on ne doit en aucun cas entrer de scies à métaux et, si il y en a dans la caisse à outil , elle doivent être proscrites. Rangeant ma caisse la veille au matin, faisant le parrallèle, liste/matériel, j'oublie un rangement dans lequel de nombreuses limes professionnelles (à fer, bois,...) sont rangées.... Elles passeront les contrôles, et je les remettrais à un surveillant pour que le personnel de surveillance ne doute pas de nos motivations ; nous sommes là pour faire s'évader avec la culture, pas pour faire physiquement franchir les murs.

Voilà, le 4 juillet était le premier vrai pas dans cette maison où on avait mis les pieds quelques mois plus tôt dans le cadre de rencontres "Culture-Justice". Au sortir de cette première visite, j'étais retourné. Sorti de là avec la ferme intention de ne pas en rester là. En quelques mois on a bâti, avec le soutien du SPIP et de Marc Le Piouff un projet . Projet d'exploration marionnettique qui nous permettrait, comme dans les quartiers, d'amener notre art au plus près, d'amener la Cie, Les Mille et une Vies, là où elle devait être, là où elle doit être : au plus près ! Ces mots sont les premiers ; ces mots, éclaircieront l'action et me permettront  de partager une expérience forte. Depuis le 4 juillet, en groupe restreint, je travaille avec des êtres humains incarcerés, condamnés à des peine inférieures à 19 mois. L'humanité dans ces séances, dans ces hommes, derrière ces murs sombres, je veux la partager et partager avec elle les doutes qu'elle m'inspire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sarah 01/04/2009 14:36

bonjour, je suis très interessée par votre demarche. je suis en formation pro d'acteur marionnettiste. et je reviens vivre sur lille l'année prochaine j'aimerais beaucoup vous connaitre plus echanger etc..  d'avance merci sarah

Fabrice Levy-Hadida 04/04/2009 18:30


Quand vous serez à Lille n'hésitez pas à nous appeler (nos coordonnées sont sur le site) nous essaierons de prendre le temps de vous rencontrer...