Montigny, c'est fini

Publié le par Cie Les Mille et Une Vies, Fabrice

Voilà, Montigny c'est fini.... Après le montage-représentation-démontage du castelet dans le préau de l'école pasteur (photo ci-dessous), accoustique impossible et temps dégueulasse, je sens l'été qui avance et de jour en jour, malgré mes efforts, je sens que je suis moins efficace.

Du mercredi 9 au Dimanche 13 août nous étions dans le quartier du Sana. D'abord en représentation, ensuite en rencontres et atelier, pour finir dimanche avec représentation et travaux d'ateliers.

Après Wingles, dans le Pas de Calais, Montigny en Ostrevent était la deuxième commune dans laquelle nous intervenions avec le soutien financier de la Région... Je n'arrête pas depuis que nous sommes rentrés de Montigny de faire le parrallèle avec l'accueil que nous avions eu à Wingles. ,

Si le rapport avec le public, à Montigny comme ailleurs est toujours aussi agréable et juste nous sommes relativement décu, des relations quasi inexistantes avec les structures et partenaires locaux pendant cette semaine de présence. Les seules relations se bornant à nous remettre les clés chaque jour à notre arrivée (parfois il nous fallait courrir après) et à les récupérer en fin de journée...

Au final, j'ai le sentiment qu'au bout du compte notre démarche a été peu, pour ne pas dire pas, relayée par ceux qui devaient nous servir de relais et plus particulièrement par Fabienne directrice du centre aéré qui s'était posée comme notre relais à Montigny, bien consciente qu'elle était que nous ne pourrions, au cours de l'été et même en amont, avoir autant de visibilité qu'elle sur ce territoire.

A Wingles notre relais était Sandrine. Travaillant pour le service politique de la Ville, elle a pu servir de relais vers les autres services mais aussi vers les structures municipales et enfin a utilisé tous les supports municipaux pour toucher les habitants. A Montigny Fabienne dirigeant  une structure n'a relayé nos infos que vers ses usagers ce qui n'était pas le propos.

Dans les contenus que nous proposions,  Fabienne a profité des représentations  du mercredi pour envoyer les enfants du centre de loisirs et pour le reste , rencontres, ateliers et dimanches, plutôt que de nous dire qu'elle ne pourrait pas travailler à leur visibilité elle a cru les laisser mourir de leur absence de fréquentation... après les représentations de mercredi, des familles qui s'étaient déplacées se sont inscrites à l'atelier et nous ont accompagnées jusque dimanche. Donc toutes les activités ont été maintenues. Les discussions que nous avons eues avec les familles usagers nous ont permis de mieux comprendre que malgré la préparation collégiale de notre intervention deux mois plus tôt, du dépôt de programmes et affiches à nos relais supposés, aucune information n'avait été diffusée auprès de la population et que nos relais s'étaient contentés de nous dire qu'ils feraient le travail, sans forcément le faire.

A l'heure du bilan, il nous faudra bien peser l'ensemble des éléments ; le rapport avec le public mais aussi la difficulté de trouver des relais...

Et si après le bilan nous décidions d'un retour à Montigny nous ne serions plus uniquement tributaire d'un(e) directeur de structure....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article