Marionnettes et prisonniers, les Mille et une Vies de l'atelier

Publié le par Cie Les Mille et Une Vies, Fabrice

L'atelier à La Maison d'Arrêt de Loos approche de sa fin prévue alors que le travail commence à devenir de plus en plus intéressant. Il faudra bientôt que j'écrive des bilans et que très vite je propose une suite....

Mardi, après un temps de point  nous nous sommes mis au travail.  Sur la petite scène de la salle d'activité, j'ai installé une table recouverte d'un tissus noir. Au revoir structure et fenêtre du castelet, bonjour personnage manipulés à vue par 2 manipulateurs (1 la tête et un bras et l'autre les second bras). Je ferais des photographies bientôt pour que vous puissiez voir ce que ces personnages, ces visages colportent d'humanité.

Le matin et l'après-midi, à table, les duos de manipulateurs de succèdent et recherchent la façon de faire exister ces personnages à l'humanité grandissante. Les improvisations abordent souvent la prison, l'injustice mais, avec une distance nouvelle, que je recherche depuis le démarrage....

A la fin de la journée, dans le cadre d'un débat de travail, nous tombons tous d'accord sur la forme définitive que nous donnerons à voir de notre travail ; nous privilégierons notre recherche pour créer une forme audiovisuelle; nous voudrions imaginer une sorte de journal télévisé en marionnettes. Ce choix nous permettra d'utiliser tout le travail que nous avons fait autour des textes de Gripari et de Duranty en les intégrant comme sujets de l'émission.  Pour ce qui concerne une forme vivante de spectacle,  nous verrons plus tard si nous donnons une représentation et, si c'est le cas, nous pourrons  extraire des morceaux choisis de notre recherche audiovisuelle.

Lorsque mardi je suis parti de la détention, j'étais plein de l'humanité et des rêves que ce travail m'apporte. Oubliant les difficultés que la Compagnie Les Mille et une Vies rencontre, je ressentais une émotion immense de voir ces hommes grandir avec ce projet et dans leur gratitude si souvent exprimée trouve une récompense que je ne pouvais imaginer aussi grande. 

Commenter cet article

sedki nacer 11/09/2006 12:29

c nacer pourrai tu m'envoyer les photos qu'on a faite les mettre sur le site si possible. Je t'en remercie.
Nacer