Nous ne sommes pas des marionnettes. Cie Les Mille et une Vies

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

Non nous ne sommes pas des marionnettes, et pourtant...

Avec le sang, avec le coeur qui bat, avec l'oeil qui pleure,

le pantin s'agite et bougeant ses bras en de grands moulinets, il effraie l'air...

qui se raréfie !!!

Depuis jeudi, je ne cesse de penser à la Maison d'Arrêt de Loos,

aux dernières réflexion " amuantes(?)-amusées" du surveillant dont je parlais

dans un précédent billet, "Deux articles, pour une intervention"...

Depuis jeudi, je ne cesse de penser à mon intervention de mardi au cours de laquelle

il est prévu (de longue date) de commencer à filmer notre travail.

Et malgré la note de service du directeur, je sais,

j'imagine,

qu'avec le nouveau matériel,

caméra, pied et tout le toutim, 

l'entrée sera à nouveau  problèmatique.

S'armer de patience par avance...

Jusqu'au cauchemars...

Aujourd'hui Dorothée intervenait à La Maison d'arrêt de Sequedin et,

pour elle, d'après ce qu'elle m'a relaté, ce ne fut pas le "vivement la fin" auquel j'ai eu droit jeudi

mais plutôt, féminité oblige,

le clin d'oeil dragueur et le "et si on s'buvait un verre plus tard ?"...

Fatigue, fatigue, par moment une grande lassitude me saisit....

Publié dans Autre inclassable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article