manipulation judiciaire ou justice manipulée ?..

Publié le par Cie Les Mille et Une Vies dorothée

Lundi 11 septembre, le seul souci rencontré pour entrer à la MA de Sequedin fût lié à mes chaussures ! En effet, celles-ci faisaient sonner le sas de sécurité !! Résultat, j'ai du passer le sas pieds nus ! Pour le reste aucun souci. Je crois même que je ne suis jamais arrivée aussi vite en détention ! Arrivée en section femmes, je suis accueillie par une toute nouvelle surveillante. Elle semble jeune, elle est souriante, agréable, efficace et quelques minutes plus tard, les filles me confirmeront sa gentillesse... Chouette, un souffle nouveau dans cet envirronnement si oppressant !

Elles ne sont plus que 4 à suivre l'atelier. Il y a celles qui sont sorties et il y a A. qui, suite au conflit qu'elle a eu avec S. la semaine dernière, ne souhaite plus venir ! J'en suis navrée mais je ne peux rien y faire... c'est cet envirronement qui exacerbe les sentiments... On prend le temps d'en discuter et puis au boulot !  La parodie de série télévisée ne leur convient finalement pas, elles décident donc de s'orienter vers la forme du reportage... Le travail avance bien, chacune trouve sa place et les personnages se précisent de plus en plus : personnalité, caractéristiques vocales, regard sur le monde de la justice et de l'injustice... Le "scénario" se divise en 5 séquences. En fin de séance, nous en avions "calé" 3, celles qui posent les personnages et la thématique abordée. Je suis impatiente de les retrouver et de poursuivre cette recherche marionnettique judiciaire !

Au cours de cette aventure, nous avons aussi pris le temps d'échanger autour de textes de théâtre abordant la prison en générale et la femme en prison en particulier. Je leur ai donc donné à chacune un exemplaire de "Le sas" de Michel Azama, monologue d'une détenue qui vit sa dernière nuit avant sa libération. Elles devraient le lire au cours de la semaine afin que nous puissions en parler lundi prochain. Je suis curieuse de connaître leur point de vue, à elles, sur ce texte qui, à moi, me semble juste... Ce lundi, je leur ai également amené plusieurs documents et affiches sur notre compagnie comme elles me l'avaient demandé. Elles ont reçu ces éléments comme s'il s'agissait d' un cadeau exceptionnel ! Ce petit rien qui les rend heureuse me rend heureuse aussi... Lorsque la séance fût terminée, elles sont reparties vers leurs cellules, le sourire aux lèvres, emplies de ce moment agréable passé ensemble... J'espère que ce sourire ne les aura pas quitté trop vite...

Il y a des semaines où toute notion du temps se perd... Résultat : une semaine de décallage entre la séance du 11 et la mise en ligne de l'article correspondant (pourtant écrit entre le 12 et le 14) ! L'article attaché à la séance du 18 septembre devrait suivre rapidement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article