samedis et dimanches, le silence au bord des lévres

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

Poser le corps et ne pas penser. Se laisser absorber dans la contemplation d'images qui défilant emplissent l'être et son silence. Ne pas se laisser parler, taire les mots qui grandissent, et oublier en regardant l'écran.

Lille est grise aujourd'hui. L'automne avant l'hiver ? Un automne sans le goût mélancolique-plaisant que cette saison avait alors qu'enfant.  Ce plaisir de l'hiver revenant a disparu. Quand ? Le plaisir de resortir pullover et manteaux...

Lille est grise aujourd'hui et ce n'est pas leur 3000 événements, culture festive et ingénérie culturelle qui changera ça ; c'est bien trop gris pour ça, c'est bien trop profond pour ça....

Commenter cet article