un projet artistisque, un projet politique

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

Nous préparons l'année 2007. Pour beaucoup de structures cette période de l'année est dense ; entre bilans et dossiers les administratifs trépignent...Pour nous, polyvalents de choix et de contrats, c'est la même chose ; entre la "création de l'étape 0" ou,  "sans le sou" de la Chambre (de Zette) et les bilans et projections, le temps passe-file et les jours donnent le sentiment d'être finis avant même qu'ils aient eu le temps de commencer.
2007 semble pour nous s'annoncer comme une année d'affirmation. Autant un projet politique que culturel, le projet de La Cie Les Mille et une Vies, Théâtre de marionnettes itinérant . Dès fin 1998, à mon arrivée à Lille, il s'agissait de se rapprocher des publics éloignés des établissements culturels ; en amenant nos formes contemporaines de création au plus près, entre diffusion de spectacles et actions de sensibilisation, nous voulons amener le public à (re)considérer l'art outil/ciment d'une expression commune, une expression qui ressemble, qui rassemble.
De 2006, nous tirons des enseignements ; de notre présence sur le territoire, de la rencontre avec le public, de la capacité pour la forme légère du castelet de porter le fond du regard de l'homme sur la marionnette, de la parole de la marionnette au plus près, de tout cela, nous sortons grandis.
Comme je l'écrivais il y a quelques jours, en 2007, Lille (et ses quartiers), ne sera plus notre priorité...(lire l'article)
Et si nos bureaux restent encore à Lille, le coeur de nos activités se déplace ; parce qu'à cette ville, capable du meilleur, malgré plusieurs années d'acharnement, nous n'avons pas réussi à faire entendre notre voix. De désistement en éloignement c'est donc ailleurs que nous construirons, dans une croyance et des objectifs partagés, une nouvelle aventure.
Dans le Pas-de Calais avec la Commune de Wingles dans les villes alentour,avec la communauté de commune Artois-Com ; dans le Nord avec les communautés de la Porte du Hainaut et de l'Est du Douaisis nous travaillerons en 2007 à construire les bases d'un avenir marionnettique qui se construit avec et pour le public ; entre résidences de création, représentations et actions de sensibilisation, le programme 2007 dont nous sommes en train, avec nos partenaires (Région, Département, communautés d'agglomérations et communes) d'élaborer les contours, est une preuve, s'il en faut, qu'un acteur artistique, pour peu qu'il accepte de s'engager et de s'éloigner des chemins dédiés et conventionnels de la Culture, peut être un des maillons fort de la chaîne de la démocratie culturelle de laquelle pouvait rêver les anciens...
Pour peu que l'artiste sur des territoires à priori peu propices (ou équipés) considère que le rêve c'est aujourd'hui et ici avant que demain se transforme en cauchemar.
Aujourd'hui, plus que jamais, je pense qu'il faut que  nous arrêtions de reprocher à l'autre ses manques tant que nous n'aurons pas, nous même, artistes, marionnettistes et  autres saltimbanques fait le premier pas, joué le premier acte de la construction collective ....

PS : pour l'ensemble des billets excusez, la confusion du style et l'approximative ortographe mais, l'exercice du blog, je le prends pour ce qu'il est : en ligne et sans trop de relecture...

Commenter cet article