vendredi nous étions à Tourcoing....

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

J'en avais parlé ici, de cette journée du 1er décembre, de mon appréhension. Voilà, nous y étions et tout s'est bien passé. Le film, réalisé à partir de l'action menée à la maison d'Arrêt de Loos et dont j'ai mis ici même l'ouverture a été diffusé et il semblerait qu'il ait touché, ému, étonné..
La discussion avec Nicolas Stenven, après un démarrage difficile a aussi réussi à trouver son chemin ; elle s'est affirmée dans une relation à la salle, aux personnes encore présentes, qui à l'écoute de nos expériences singulières questionnaient, amenaient des éléments de compréhension complémentaires une discussion riche donc. Je mettrais en ligne dans la semaine le début de cette discussion ; la batterie de la caméra ayant flanché en cours de route seule la première partie pourra vous être donnée à voir, méa culpa....
Cette journée a été pour nous une journée de "pacification" ; en effet, la rencontre avec certains personnels d'établissements de la région me font penser qu'il est possible d'entreprendre des expériences ambitieuses...
Cette journée a aussi été l'occasion de comprendre mieux ce qui avait mal été compris dans nos propos sur ce blog et en particulier ce message :
"PS pour Nacer : Patrice m'a donné le CD, je t'en envoie des copies de photos par Mail très bientôt. J'espère que tu te portes bien... Fabrice" dans cet article
Patrice c'était le reporter "free lance" du Conseil Régional et il avait promis à chacun des détenus de leur fournir des photos qu'il avait faites des marionnettes....je devais être l'intermédiaire de cette promesse, le garant en quelque sorte, lorsque chacun  d'entre eux sortirait qu'il pourrait récupérer un souvenir positif de ce temps là... là un papier sur ce reportage....
Nacer venait de sortir et m'avait envoyé un message par le biais du blog auquel je lui répondais donc ce jour là par ce "PS" la...
Cette fin d'intervention, douloureuse et brutale repose donc sur un quiproquo, malentendu et incapacité de demander de l'éclaircissement ; méfiance quand tu nous tiens....
aujourd'hui c'est dimanche, une envie de repos me prend... je reprendrais le clavier plus tard, et je raconterais plus et mieux cette journée et la semaine qui l'a précédée ; nous avons eu une semaine "ENORME" de rencontre et d'assurance d'avenir....

Commenter cet article