Wingles en marionnettes

Publié le par Cie Les Mille et Une Vies

On était à Wingles aujourd'hui. Normalement on aurait du donner l'étape 0 ou sans le sou de la chambre de Zette mais, entre les dossiers et le développement on ne pouvait pas ; alors, avec l'accord de la Ville de Wingles et de son directeur de la Culture, Alain Duchêne on a decidé de donner Les Aventures de Germain lenain. Demain deux nouvelles représentations avant un démontage et retour aux dossiers samedi avant une pause vacances de quelques jours. Aujourd'hui, j'ai joué sans filet. Depuis quelques semaines je suis tellement concentré sur la partie administrative de mon travail que je n'avais pas pris le temps, ce qui n'a jamais été mon habitude par ailleurs, de repéter ou de me préparer à cette série de représentations ; la seule préaparation à la représentation a été, ce matin très tôt, après un démontage de la structure à Lille-sud, de charger le camion et de parcourir les kilomètres qui nous séparaient de la ville de destination. Une fois arrivés à Wingles, de gravir les marches (une trentaine haute) avec le matériel dans nos bras,  de prendre un café une fois le déchargement terminé puis de monter le castelet. Quand à 14h30 le spectacle a commencé je finissais à peine de m'installer. Pour cette reprise, je ne bénéficiais pas, comme pendant les tournées, d'un "capital habitude" ; en effet, c'était la première représentation depuis deux mois et, si l'artistique et les moyens de sa mise en oeuvre sont au centre de mes préoccupations ce n'est pas son geste que je travaille. Dans la salle pleine d'enfants des écoles primaires de la Ville (ils étaient environ 150) j'ai retrouvé des gamins que j'avais croisé l'été dernier (article d'été) et, après le spectacle, ils m'ont dit avoir été heureux de retrouver Germain ; il n'y avait pas de lassitude dans leurs cris, dans notre échange spectaculaire...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article