commencez 2007 avec l'oeil ouvert

Publié le par jcm de actvart

Sur activart, lu un papier  de jcm qui donne à voir et à savoir, un peu de ce qu'il faut pour bien(mal) commencer l'année 2007. Yeux ouvert et attentifs ne nous laissons pas berner... lisez le canard, et tout ce qui vous aide à mieux choisir...

Ces Noëls brisés par la "justice", par l'état, par "le système", par notre ministre de l'intérieur... et un cadeau !

Retour au Kosovo dans une maison sans toit...

Arrivés en France en 2001 du Kosovo avec un enfant de 2 ans où leur vie était menacée les Raba ont appris le français, le parlent et l'écrivent : ils attendaient à Gray (Haute Saône) leur régularisation, promesses d'embauche en poche.

Le 6 décembre, Jusuf Raba, sa femme Sphresa et leurs trois enfants, Qerim, 7 ans, Dashnor, 4 ans, et Dashroje, 3 ans, étaient expulsés à grands renforts de moyens, par un avion spécialement affrété pour eux par le ministère de l'Intérieur. Direction le Kosovo.


La famille Raba retrouve le Kosovo de tous ses malheurs

Ils n'y ont retrouvé que les 4 murs en pierre de leur maison, brûlée après leur départ et se terrent à 5 dans une chambre, par peur des représailles.

Dans "Chronique d'une expulsion annoncée" on découvrira avec quelle délicatesse s'effectue ce genre d'expulsion...

En savoir plus sur le Kosovo : Le Courrier des Balkans.

Le "sens de la famille" : éclatement carcéral d'une famille palestinienne en route vers l'Allemagne

Un vendredi d'avant Noël au tribunal de Bobigny : (Mauvais) conte de Noël avec final.

Après avoir lu cela on devra s'étonner qu'un juge du tribunal des enfants ait encore des cheveux sur la tête...

Quand la police "fait l'éducation" des voyageurs d'Air France... intimidation policière contre la solidarité

Ne manifestez pas votre solidarité, cela risque de vous coûter cher : Le vent mauvais du ministre de la chasse a l’enfant

Ou : comment arriver à Bamako avec dans sa besace des menaces policières comme "cadeaux de Noël" venus de France... (pays du "savoir vivre" ???)

Ou encore : les questions qu'il faut garder pour soi si l'on ne veut pas être traité en malfaiteur...

Sortant de cette lecture vous pouvez à juste titre vous poser quelques questions sur "l'état de droit" en France, sur la démocratie...

Karim Sy, Driss Azarfan : lycée, pas lycée ?

Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé l’arrêté de reconduite à la frontière qui avait été pris par la préfecture du Lot-et-Garonne à l’encontre du premier, lycéen agenais de 19 ans, en sursis puisque le préfet a encore la possibilité de se pourvoir en appel.

Pour le second lycéen tout dépendra de la suspension de l’exécution de l’expulsion.

Quel lendemain aura Le Noël de Karim ?

Le Noël à 17.130 euros de Kokopelli

L'association Kokopelli lourdement condamnée.

3426 amendes à 5 euros pièce, voilà ce a quoi vient d'être condamnée l'association Kokopelli par la Cour d’Appel de Nîmes le 22 décembre 2006.

Ceci au mépris de la directive CEE 98/95 ouvrant en faveur de la biodiversité, transcrite en droit français mais non appliquée : vous disiez "état de droit" ?

Nous attendons de notre ministre de l'intérieur, si prompt à fustiger les juges et à attaquer la justice, qu'il se prononce sur ce jugement qui démontre que la prime est donnée à des lobbies (GNIS, Groupement Interprofessionnel des Semences et Plants et FNPSP, Fédération Nationale des Professionnels des Semences) au mépris de texte internationaux et de la nécessaire conservation de la biodiversité.

Et nous attendons également des candidats à la présidentielle 2007 qu'ils nous donnent leur point de vue sur la non application de certaines directives européennes, qui nous coûtera peut-être très cher : l'état français vient d'être épinglé par l'Europe et doit payer la coquette somme de 38 Millions d'euros et 360.000 euros d'astreinte journalière pour non transcription d'une directive européenne sur les O.G.M.

Car notre patrimoine semencier est précieux, et c'est ce que défend Kokopelli contre vents et marées depuis des années, malgré une succession de procès.

Visitez le site de l'association, vous y découvrirez ces richesses qui devraient vous faire saliver si vous êtes gourmet, vous enflammer l'imagination si vous êtes jardinier, et vous insurger à la lecture de "Origine du catalogue des plantes cultivées".

Peut-être serez-vous tenté pas des amaranthes géantes pour décorer votre jardin à la saison prochaine ?

C'est Noël, régalez-vous !

C'est la fête après tout (comme nous venons de le voir !) et vous allez manger, boire...

En général ce ne sera pas l'eau du robinet, qui pourrait couler avec la qualité d'une eau minérale si nous le voulions : Münich : la ''bio'', pour une eau non traitée...

Un eau du robinet dont la qualité est de plus en plus coûteuse à maintenir, parce-que nos eaux souterraines et de surface sont gravement polluées, nous le savons bien et votre facture doit vous le rappeler.

Une pollution dont on peut penser que le taux ne faiblira pas et un petit tour sur le site de l'UIPP devrait nous alerter.

Un site "très bien" agencé, vous le constaterez en le visitant comme le ferait chacun à partit de sa page d'accueil.

Il vous faudra probablement quelques minutes pour trouver ce qui importe vraiment, les chiffres clef sur les pesticides : Produits phytopharmaceutiques, contexte économique 2005.

Vous aurez visité la page "Plan du site" qui comporte des liens vers toutes les pages qui tenteront de vous démontrer tous les bienfaits que l'on est supposé attendre des pesticides, mais aucun lien direct vers ces chiffres clef : si vous ignorez que cette rubrique existe vous aurez peu de chance d'y accéder...

Qu'y apprend-on ?

Que la campagne 2004/2005 a connu une hausse de 5,4 % (pour se situer à 1,867 milliard d’euros) sur le marché des produits phytopharmaceutiques, avec une stabilité sur les herbicides, une hausse de 10% sur les fongicides liée à l'augmentation des surfaces consacrées au colza en 2005 (et l'on peut voir là l'influence du développement des biocarburants) et une hausse de 2,7 % sur les insecticides, ce qui doit nous réjouir à l'heure où il semble que certaines populations d'insectes sont en fort déclin...

On y apprend aussi que la campagne 2005/2006 a été marquée par une baisse générale : OUF !

Cette baisse pourrait être imputable à "des pressions économiques et administratives très pénalisantes" et des difficultés économiques, notamment chez les viticulteurs.

Mais on apprend aussi que le revenu moyen des agriculteurs a augmenté : Hausse de 15% du revenu agricole en 2006, grâce aux prix mondiaux.

On peut en déduire que disposant de plus de liquidités les agriculteurs se montreront peut-être plus généreux vis à vis de l'industrie des produits phytopharmaceutiques pour la campagne 2006/2007, produits qui font si bien grimper nos factures d'eau par traitements de dépollution interposés...

Rappelons que la France est l'un des plus grands consommateurs mondiaux de ce type de produits, et donc un pays fortement pollué : 60% d'augmentation des taux de cancers en 20 ans d'après certaines sources très bien informées...

Un petit cadeau quand-même !!!

Oui, c'est la fête !!!

Je vous offre ce lien : Ecoresp.

Il vous permettra de télécharger ou de commander la version papier d'un livre dont j'espère que nous serons nombreux à le lire car il pose les bases de ce que pourrait être une transition "douce", très supportable par tous et au profit de tous, de notre pays vers une société où il ferait meilleur vivre.

Un livre réalisé par Corinne Lepage et son équipe (non, que vous soyez "de gauche" ou d'ailleurs ne vous arrêtez pas à la couleur politique dont vous voudrez parer cette candidate à la présidentielle 2007, mais faites seulement ce tout petit effort de lire ces pages !) qui nous montre ce que nous pourrions faire, ce qui se fait souvent ailleurs au plus grand bénéfice de tous et de l'intérêt général et qui demande : "Pourquoi pas chez nous ?".

Oui, pourquoi passer à côté d'un grand nombre d'améliorations de notre société, passer à côté de la création de plus ou moins 300 000 emplois d'ici 2010, passer en douceur vers un système économique dans lequel nous émettrions moins de gaz à effet de serre en retrouvant un dynamisme économique et social qui ressemble au souvenir impossible à ressusciter d'une époque révolue ?

Il y a peu Corinne Lepage écrivait Osons ce que nous voulons : osez simplement lire cet ouvrage !

Sans populisme, sans effet de manche, sans tonitruance, il trace une voie pour notre pays qui contraste fortement avec certaines voix conquérantes prêtes à nous karchériser : de la véritable politique, son niveau supérieur, peu médiatique probablement...

Publié dans Point de vue

Commenter cet article