mots anciens de la marionnette conteur dans les crévés d'Rénart en 1991

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

De nos jours les apparences trompent, non de leur propre initiative mais plutôt parce que l'homme aime à s'arrêter à la forme et juger par son oeil ce qui reste visible seulement par le coeur. Juger est un défaut que l'homme cultive depuis la nuit des temps. L'homme ouvre les yeux, et après avoir regardé on lui apprend à poser sa sentence ; ceci est beau, ceci est bien, ceci est juste et blablabli et blablablo…. De nos  jours l'homme regarde l'autre avec des yeux qui ne veulent en aucune manière être étonnés et cherchent quelque chose de reconnaissable. Refusant toujours et encore de se laisser emmener par la différence et la considérant négative avant même d'avoir tenté d'en découvrir les subtilités ; l'homme ne comprend que ce qu'il veut bien comprendre. Il serait en son pouvoir d'agir autrement mais, face à la terre inconnue qu'est l'autre il ne veut se comporter que comme conquérant. Avec l'homme, le monde n'ira pas bien loin.

Publié dans Autre inclassable

Commenter cet article