y revenir ? raconter création et marionnettes ?

Publié le par Cie Les Mille et Une Vies

Les mots se sont échappés. Pendant un temps, il me fallait le silence et l'éciture dans la chambre, plutôt que ce lieu ouvert aux regards qu'on ne connaît pas, qu'on ne rencontrera jamais. Oui il me fallait être sûr que l'intimité de l'écriture ne serait pas dérangée. Et puis, il me fallait prendre de la distance avec la mauvaise foi humaine. Il me fallait reconstruire une partie de ma confiance. Je ne dis pas que c'est fait mais, d'article en article, j'essaierai de revenir et d'oublier de mauvais passages, de mauvais chemins, de mauvaises rencontres.
Depuis 2007, les temps sont gris pour ne pas dire noirs. Pourtant notre Théâtre de Marionnettes Itinérant ne cesse de rencontrer, sur les territoires de l'éloignement, des publics qui confirment notre démarche. Malheureusement nous ne sommes pas nombreux à vouloir parcourir ces terres à long terme. Des terres que certains veulent utiliser comme marche pied, élévateur et abandonner dès leur reconnaissance atteinte. Mais ça ne marche pas, pas comme ça, pas toujours comme ça en tout cas.
La Tournée d'hiver se prépare et nous avons changé de ville de résidence. Partis de Calonne Ricouart nous sommes arrivés à Annezin. Le projet "Le dernier spectacle des Grizbatoruc" grandit et la forme que nous devrions présenter au cours de la tournée entre dans le vif du sujet, de l'histoire de cette famille juive. Fabrice Levy-Hadida pour la Cie Les Mille et une Vies - Théâtre de Marionnettes Itinérant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article